Conférence

Vidéo – Tunisie: Après le printemps quelle saison?

Publié le

Beligh NABLI universitaire, enseignant-chercheur en droit public et directeur de recherches à l’IRIS, a gratifier l’Espace Maymana de sa visite le 5 décembre pour une conférence et un débat de grande qualité. Les révolutions arabes, dont la genèse à trouvé sa source en Tunisie, où en sommes nous aujourd’hui?
Pour essayer de répondre à cette question, suivez cette vidéo et pourquoi pas rendez nous visite prochainement pour d’autres conférences et débats!

Publicités

Conférence: Présentation du roman « Les Mômes » de M. Rachid Fekkak

Publié le Mis à jour le

L’espace Maymana organise une recontre avec M. Rachid Fekkak l’auteur du roman « Les Mômes« , paru en octobre 2014 aux éditions Edilivre.14-12-20 Les Mômes-Fekka

Venez découvrir tout l’univers de cet hauteur de talent le 20 décembre 2014 à 15h00!

Événement Facebook

Résumé du livre :

Le nom et le prénom de Salih Ben Hum lui causent de nombreux tracas identitaires. Ses camarades de classe musulmans, chrétiens et juifs ainsi que le professeur Sorbonnet, en profitent pour le tourner au ridicule.

Traumatisé, le petit enfant trouve que son malheur est bien moins grave que les souffrances dont sont victimes ses semblables de par le monde, les mômes.

Aussi, par un concours de circonstances surnaturelles, l’enfant va faire un voyage dans l’autre monde. Il y rencontrera des enfants disparus et se liera d’amitié avec eux.


Né en 1949, de formation théorique et pratique en théâtre, Rachid Fekkak a interprété de grands rôles : Garcin (Huis-clos de J.P. Sartre), Egyste (Electre de J. Giraudoux), Dom Juan de Molière2e75d6b ou Saqr Qoraych (Le Bouffon de El Maghout). Il a mis en scène plusieurs pièces de théâtre du répertoire mondial et pratiqué l’animation TV et le cinéma dans des films marocains et internationaux. Il a enseigné le théâtre à l’Université et travaillé durant de longues années à l’initiation des enfants et des jeunes à la pratique théâtrale. Rachid Fekkak est Chevalier des Palmes Académiques (1990) – pour services rendus à la Culture française.

Association Opera – Conférence « l’expansion de l’islam »

Publié le Mis à jour le

Ce samedi 29 novembre à partir de 14h00 Maymana est heureux d’accueillir en ses lieux la toute nouvelle association OPÉRA pour leurs nouvelle conférence:
10819007_10152806068940851_573259270_n

L’expansion de l’islam
Tel est le thème que vous propose l’association OPÉRA pour cette deuxième conférence du cycle sur l’histoire de l’islam.
Et pour cette première année, OPÉRA vous a réservé un intervenant incontournable !
S’il est un conférencier que beaucoup de jeunes ne voudront en aucun cas rater, c’est bien le Pr Hassan Iquioussen.
Historien de formation, il saura vous transporter dans l’histoire afin de découvrir ou redécouvrir d’autres facettes de la seconde religion mondiale qu’est l’islam.
Après avoir abordé la naissance, nous parcourrons ensemble, de manière chronologique, l’expansion de cette religion, puis nous aborderons les différentes étapes importantes qui ont marquées l’histoire.
Sans plus tarder, nous vous invitons à réserver votre billet via un système de paiement sécurisé : Cliquez-ici pour réserver

Plus d’informations sur : www.asso-opera.fr

À Samedi,
L’équipe OPÉRA et l’espace Maymana

Video : « Histoire et situation en Irak », par Subhi Toma

Publié le

Subhi-Toma-250Le 10 octobre 2014 était organisée à l’Espace Maymana une conférence sur l’Irak animée par M. Subhi Toma, historien et sociologue irakien. Il a entretenu de l’histoire ancienne et actuelle de l’un des premiers foyers de l’humanité où se sont inventés l’agriculture le droit et l’écriture.

Lieu de croisements migratoires et de multiples invasions, point névralgique de gisements pétroliers, il a concentré quarante d’agressions militaires récentes.

Vidéo : « Islam et Science », par le Professeur Nidhal Guessoum

Publié le Mis à jour le

nidhal-guessoum-220L’Espace Maymana inaugurait son cycle de conférence le 29 août 2014 : « Islam et Science », par le Professeur Nidhal Guessoum, astrophysicien et enseignant-chercheur à l’université de Sharjah aux Emirats Arabes Unis. Il a été formé aux USA et a travaillé au Goddard Space Flight Center de la Nasa. Il est l’auteur de nombreux ouvrages dont « La détermination des mois lunaires et le calendrier islamique » et « L’histoire de l’Univers ».

A noter que M. Guessoum est également l’auteur du livre « Islam et Science, comment concilier le Coran et la science moderne ». « La question de savoir comment la science moderne doit être comprise afin qu’elle puisse être adaptée à la vision islamique du monde est un enjeu important de notre temps si nous ne voulons pas laisser des cultures entières s’aliéner de la modernité, et si nous ne voulons pas aboutir à un « choc des civilisations » (entre le monde traditionnel islamique et l’occident moderne). De sérieux efforts doivent être accomplis afin de combler l’espace (voire le gouffre) entre ces deux mondes: le naturalisme de la science et la laïcité de la modernité d’une part, et le théisme et la tradition du monde musulman… »

Site internet de Nidhal Guessoum

Conférence : « Solidarité internationale et mouvement syndical de classe » (15 septembre 2014)

Publié le Mis à jour le

Cliquez pour agrandir l'affiche
Cliquez pour agrandir l’affiche

L’Espace Maymana poursuit son cycle de conférence de l’automne 2014 le lundi 15 septembre à 19h00 : « Solidarité internationale et mouvement syndical de classe – Le syndicalisme ne peut se réduire à une posture morale », avec la participation de Jean-Pierre Page et Mohamed Ben Yakhlef.

Le syndicalisme ne peut se réduire à une posture morale

Qui se souvient que le mouvement syndical français est né d’emblée dans une vocation à la fois révolutionnaire et internationaliste ? Des prolétaires de plusieurs nations européennes proscrits fondaient le 22 septembre 1864 à Londres l’Association Internationale des Travailleurs pour leur émancipation dans l’union indépendamment des frontières nationales que se disputaient les classes possédantes. La répression de la Commune et des dissensions théoriques finissent par enterrer la première Internationale en 1872.

Depuis sa fondation, en 1895, la CGT a connu des fluctuations dans ses effectifs au gré des guerres et de ses positions idéologiques, oscillant entre simple appareil corporatiste de défense des intérêts des travailleurs soit comme véritable organe révolutionnaire réclamant l’abolition des classes et du salariat.

Tant qu’elle était mue par des principes socialistes mettant la lutte des classes au centre de l’évolution historique, elle a prôné une solidarité internationale entre les travailleurs s’opposant aux guerres que se sont livrées les bourgeoisies européennes.

Abdelkrim-el-Khattabi-212
Abdelkrim el Khattabi

Quelle trajectoire descendante dans ses aspirations a-t-elle parcouru entre son soutien des peuples colonisés pour leur indépendance, se rangeant du côté de Abdelkrim el Khattabi en 1925 contre les impérialismes français et espagnol et son absence de réaction lorsque la firme israélienne Agrexco a voulu installer un quai de débarquement à Sète de produits issus de la colonisation de la Palestine !

C’est Warren Buffet, un milliardaire étasunien, qui a rappelé cette vérité élémentaire que la lutte des classes existe bien et que c’est la classe des capitalistes qui l’a gagnée jusqu’à présent.

À cette heure, le capitalisme a unifié le monde, mais en morcelant les luttes des classes qu’il opprime au sein d’une même nation, opposant les précaires et les statutaires, les autochtones et les immigrés, les travailleurs du privé et ceux du public, faisant passer par les médias qu’il finance les acquis pour des privilèges. Il organise les oppositions entre travailleurs de nations différentes. Au sein de l’Europe par exemple, le discours courant fait passer l’Allemagne pour un modèle économique alors que la majorité de ses travailleurs sont des « pauvres » acceptant des régressions de salaire.

Plus que jamais, les travailleurs du monde entier doivent s’unir pour organiser différemment la production des biens matériels et immatériels au service de l’humanité et non pour des objectifs de profit qui va exclusivement à une fraction de plus en plus étroite de possédants.

Les guerres entretenues un peu partout pour donner un peu de souffle aux capitalisme en crise doivent être comprises et combattues.

Au lieu de laisser un blocus étrangler le peuple palestinien par exemple, un blocus du matériel de guerre à destination d’Israël de la part des travailleurs du monde occidental serait la réponse qui y mettrait fin.

Venez nombreux en débattre à la conférence du 15 septembre à l’Espace Maymana.

Jean-Pierre Page a été le Responsable du département international de la Confédération Générale du Travail (CGT) fortement engagé dans l’appui aux luttes syndicales et pour les libertés des peuples sur les cinq continents. Il porte un regard critique sur les évolutions qui ont été décidées au sommet de la CGT et qui se heurtent à des résistances grandissantes. Il est actif au sein de la CGT et du Mouvement syndical international. Il est par ailleurs Rédacteur de la revue en ligne « La Pensée libre ».

Mohamed Ben Yakhlef est Conseiller Municipal au Devoir de Mémoire et aux Anciens Combattants de Villeneuve Saint Georges. Militant politique et syndical, il est Secrétaire Financier du STTRATBV CGT et délégué syndical CGT Sony DADC. À ce titre, il joue un rôle important dans la mobilisation de la jeunesse des banlieues pour s’approprier l’histoire du mouvement syndical et des mouvements de libération nationale. Il est par ailleurs Président de l’association « Respaix Conscience musulmane ».

Lundi 15 septembre 2014 à 19h00
P.A.F. : 3 €

Espace Maymana
8 rue Raspail 93400 Saint-Ouen
Tel : 01.47.87.29.09
à 5 mn du métro Garibaldi ligne 13

« Islam et Science », par le Professeur Nidhal Guessoum

Publié le Mis à jour le

Affiche de la conférence (cliquez pour agrandir)
Affiche de la conférence
(cliquez pour agrandir)

L’espace Maymana inaugure son cycle de conférence de l’automne 2014 le vendredi 29 août à 19h00 : « Islam et Science », par le Professeur Nidhal Guessoum, astrophysicien et enseignant-chercheur à l’université de Sharjah aux Emirats Arabes Unis. Il a été formé aux USA et a travaillé au Goddard Space Flight Center de la Nasa. Il est l’auteur de nombreux ouvrages dont « La détermination des mois lunaires et le calendrier islamique » et « L’histoire de l’Univers ».

Cette conférence sur les rapports entre l’Islam et la science sera suivie d’un débat.

Il est pour le moins paradoxal qu’une civilisation qui a donné au monde l’algèbre, la représentation des nombres selon leur position, des progrès considérables en astronomie, en médecine et en sociologie soit aujourd’hui associée à l’obscurantisme.

Tout un mouvement de pensée a même émergé qui a tenté de nier les apports du monde musulman au développement scientifique de l’humanité.

L’analyse historique n’est jamais objective et répond toujours aux attentes idéologiques du moment. Pourtant un regard qui s’abstrairait du mantra du clash des civilisations restituerait au monde musulman son rôle contributif passé.

Professeur Nidhal Guessoum
Professeur Nidhal Guessoum

Un grand nombre de penseurs et d’intellectuels musulmans ont tenté de formuler des solutions au déficit actuel du monde musulman en matière scientifique au cours du siècle écoulé. Une exégèse même superficielle du Livre Sacré relève les injonctions multiples faites aux fidèles d’exercer leurs facultés d’observation, de raisonnement, de curiosioté et d’acquérir le savoir.

Mais seule la pratique scientifique des Musulmans, certes compatible avec leur éthique, lavera le soupçon d’une prétendue incompatibilité de leur foi avec la Science. Le Professeur Nidhal Guessoum est l’une des personnalités les plus à même de nous introduire à cette réflexion et à ce débat.

Entrée gratuite
Vente de livres
Boissons et restauration légère sur place

8 rue Raspail 93400 Saint-Ouen
Tel : 01.47.87.29.09
à 5 mn du métro Garibaldi ligne 13