Cours de chant

TOUS LES DIMANCHE À 15h00

 
Direction artistique : Abdelmounim Belahmidi

Contact : Abdelmounim Belahmidi – Téléphone: +33 (0)6 65 42 14 85

Type de formation : voix mixtes – choeur amateur – 35 participants

Date de création : 2012

Lieu et fréquence des répétitions : tous les dimanche après-midi, au 8 rue raspail 93400 Saint-Ouen

Critères de recrutement : tous publics

Présentation
Créée par un groupe de mélomanes amateurs de musique classique de type : Tarab Andaloussi, Tarab Gharnati et Mouachahate, cette chorale ouverte à tous est menée par Abdelmounim Belahmidi et permet l’apprentissage des Noubas andalouses du Maroc et d’Algérie. La chorale chante aussi un large répertoire de Mouwachahate accompagné d’un apprentissage des modes (maqamat) de musique arabe classique.

Les membres de la chorale se réunissent tous les dimanches après-midi pour les répétitions, apprennent à comprendre et à chanter vers par vers les classiques du Tarab, et se produisent ponctuellement lors de représentations publiques.

Répertoire habituel
Musique « classique » – folklorique, ethnique
Musique Orientale et Arabo-Andalouse.


Les musicologues et les historiens de la musique discutent encore des origines de la musique arabo-andalouse.

Serait-elle l’invention ex nihilo d’un génial esclave affranchi de Baghdad ayant fui son maître en musique jaloux Ishaq Al Mawsili, Zyriab venu se réfugier en 890 en Andalousie ?

Il aura fondé la tradition musicale andalouse, introduit une cinquième corde au luth, composé 10 000 chansons et établi une méthode d’enseignement du chant. D’un extrême raffinement et d’une activité protéiforme, il avait même étendu son activité à l’astronomie et à l’agriculture.

La tradition orale l’a certes transformé en héros, mais tout le monde s’accorde à le considérer comme l’un des plus grands génies musicaux.

La lecture du lexicographe al Tifashi, auteur du 13ème siècle qui n’a jamais foulé le sol d’Al Andalous, donne une esquisse d’une histoire de la musique andalouse et donne l’impression qu’elle se serait se serait construite par strates successives sur trois siècles. Prenant appui sur des rudiments musicaux des chants des chameliers, elle a emprunté à une tradition indienne et au califat de Bagdad. Elle entretiendra des liens avec sa source originelle arabe tout en se renouvelant au contact d’autres populations, la circulation des personnes était fluide en Méditerranée.

Au sawt, poème monorime de la qasida des origines construit sur deux ou trois mélodies- survivant encore dans les pays du golfe- ont succédé le mouwashah et le zajal.

Le mouwashah poème chanté à la base de la musique arabo-andalouse a très tôt essaimé dans les pays du Maghreb et du Machrek.

L’autre grande période de l’élaboration de la musique arabo-andalouse est dominée par le nom du philosophe musicien Ibn Bajja de Saragosse décédé en 1139. L’héritage musical écrit de ce grand penseur arabe s’est perdu. Il aurait été le père de la poésie populaire chantée tout en ayant introduit de nouveaux mouvements dans la nouba.*

Aujourd’hui, cette tradition musicale savante est toujours vivante au travers des milliers de groupes de par le monde qui l’interprètent.

Elle évolue encore et nous comptons sur votre participation pour la perpétuer avec nous au sein de la chorale Almaya dirigée par Abd Almoniîm Belmhidi.

Nous y apprenons le chant dans la détente et la bonne humeur, l’histoire fabuleuse de cette tradition et préparons des concerts.

 


* nouba : littéralement, à chacun son tour. Cela fait référence au fait que les musiciens se produisaient devant le prince ou le calife à tour de rôle, chacun se voyant attribuée une soirée de la semaine.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s