Conférence : « Solidarité internationale et mouvement syndical de classe » (15 septembre 2014)

Publié le Mis à jour le

Cliquez pour agrandir l'affiche
Cliquez pour agrandir l’affiche

L’Espace Maymana poursuit son cycle de conférence de l’automne 2014 le lundi 15 septembre à 19h00 : « Solidarité internationale et mouvement syndical de classe – Le syndicalisme ne peut se réduire à une posture morale », avec la participation de Jean-Pierre Page et Mohamed Ben Yakhlef.

Le syndicalisme ne peut se réduire à une posture morale

Qui se souvient que le mouvement syndical français est né d’emblée dans une vocation à la fois révolutionnaire et internationaliste ? Des prolétaires de plusieurs nations européennes proscrits fondaient le 22 septembre 1864 à Londres l’Association Internationale des Travailleurs pour leur émancipation dans l’union indépendamment des frontières nationales que se disputaient les classes possédantes. La répression de la Commune et des dissensions théoriques finissent par enterrer la première Internationale en 1872.

Depuis sa fondation, en 1895, la CGT a connu des fluctuations dans ses effectifs au gré des guerres et de ses positions idéologiques, oscillant entre simple appareil corporatiste de défense des intérêts des travailleurs soit comme véritable organe révolutionnaire réclamant l’abolition des classes et du salariat.

Tant qu’elle était mue par des principes socialistes mettant la lutte des classes au centre de l’évolution historique, elle a prôné une solidarité internationale entre les travailleurs s’opposant aux guerres que se sont livrées les bourgeoisies européennes.

Abdelkrim-el-Khattabi-212
Abdelkrim el Khattabi

Quelle trajectoire descendante dans ses aspirations a-t-elle parcouru entre son soutien des peuples colonisés pour leur indépendance, se rangeant du côté de Abdelkrim el Khattabi en 1925 contre les impérialismes français et espagnol et son absence de réaction lorsque la firme israélienne Agrexco a voulu installer un quai de débarquement à Sète de produits issus de la colonisation de la Palestine !

C’est Warren Buffet, un milliardaire étasunien, qui a rappelé cette vérité élémentaire que la lutte des classes existe bien et que c’est la classe des capitalistes qui l’a gagnée jusqu’à présent.

À cette heure, le capitalisme a unifié le monde, mais en morcelant les luttes des classes qu’il opprime au sein d’une même nation, opposant les précaires et les statutaires, les autochtones et les immigrés, les travailleurs du privé et ceux du public, faisant passer par les médias qu’il finance les acquis pour des privilèges. Il organise les oppositions entre travailleurs de nations différentes. Au sein de l’Europe par exemple, le discours courant fait passer l’Allemagne pour un modèle économique alors que la majorité de ses travailleurs sont des « pauvres » acceptant des régressions de salaire.

Plus que jamais, les travailleurs du monde entier doivent s’unir pour organiser différemment la production des biens matériels et immatériels au service de l’humanité et non pour des objectifs de profit qui va exclusivement à une fraction de plus en plus étroite de possédants.

Les guerres entretenues un peu partout pour donner un peu de souffle aux capitalisme en crise doivent être comprises et combattues.

Au lieu de laisser un blocus étrangler le peuple palestinien par exemple, un blocus du matériel de guerre à destination d’Israël de la part des travailleurs du monde occidental serait la réponse qui y mettrait fin.

Venez nombreux en débattre à la conférence du 15 septembre à l’Espace Maymana.

Jean-Pierre Page a été le Responsable du département international de la Confédération Générale du Travail (CGT) fortement engagé dans l’appui aux luttes syndicales et pour les libertés des peuples sur les cinq continents. Il porte un regard critique sur les évolutions qui ont été décidées au sommet de la CGT et qui se heurtent à des résistances grandissantes. Il est actif au sein de la CGT et du Mouvement syndical international. Il est par ailleurs Rédacteur de la revue en ligne « La Pensée libre ».

Mohamed Ben Yakhlef est Conseiller Municipal au Devoir de Mémoire et aux Anciens Combattants de Villeneuve Saint Georges. Militant politique et syndical, il est Secrétaire Financier du STTRATBV CGT et délégué syndical CGT Sony DADC. À ce titre, il joue un rôle important dans la mobilisation de la jeunesse des banlieues pour s’approprier l’histoire du mouvement syndical et des mouvements de libération nationale. Il est par ailleurs Président de l’association « Respaix Conscience musulmane ».

Lundi 15 septembre 2014 à 19h00
P.A.F. : 3 €

Espace Maymana
8 rue Raspail 93400 Saint-Ouen
Tel : 01.47.87.29.09
à 5 mn du métro Garibaldi ligne 13

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s